Bogota – Zipaquira

Bogota – Zipaquira

Pour débuter cette nouvelle année, cap sur la ville de Zipaquira et sa cathédrale de sel, à 45 km au Nord de Bogota.

DSC_9912 [640x480]

Les mines de sel de la région étaient exploitées par les indigènes avant l’arrivée des conquistadors. Le sel, autrefois présent dans la mer qui recouvrait la région, se retrouve dans la roche mélangé à du charbon et du soufre. Dans les années 50, une cathédrale a été construite dans cette mine de Zipaquira mais, pour des raisons de sécurité, c’est sa réplique que nous visitons…

L’entrée se fait par un tunnel taillé dans le sel et fortifié par de l’eucalyptus pétrifié:

DSC_9918 [640x480] DSC_9923 [640x480]

On accède à la cathédrale après une succession de salles et chapelles obscures :

DSC_0040 [640x480] DSC_9926 [640x480]DSC_9933 [640x480] DSC_9930 [640x480]DSC_9942 [640x480] DSC_0005 [640x480] DSC_9951 [640x480] DSC_9964 [640x480] DSC_9947 [640x480] DSC_9988 [640x480]DSC_0021 [640x480]

La visite se termine par un film en 3D expliquant la formation des mines et son exploitation…

DSC_0036 [640x480]

Petite balade digestive dans la petite ville de Zipaquira

DSC_0047 [640x480] DSC_0048 [640x480]DSC_0066 [640x480] DSC_0074 [640x480] DSC_0067 [640x480] DSC_0068 [640x480] DSC_0086 [640x480] DSC_0093 [640x480] DSC_0100 [640x480]

C’est dans un petit hôtel sur la route Bogota – Arménia, non loin d’Ibagué, que nous passerons la nuit, presque bercés par la rivière. Même à 1600m d’altitude, la chaleur moite équatoriale se fait ressentir.