j2- La découverte du village « Cadaques » et de BayaHibe

j2- La découverte du village « Cadaques » et de BayaHibe

Le village de cadaques est en fait une reproduction du village de cadaques en espagne avec ses commerces :

petite tienda, restaurant, pizzeria mais contrairement aux autres villages-clubs des alentours celui se distingue par sa tranquillité,

les cris sont interdits et l’hotel principal du village interdit même les enfants. La journée est donc consacrée à découvrir le village ses activités, restaurants et sa plage.

A 8H les enfants sont dans la piscine qui est au bas de nos marches et on les observe de notre terrasse. Deuxième coup de chance après la tranquillité du village, la situation de l’appartement.

Santo domingo (7) Santo domingo (8) Santo domingo (6) Santo domingo (9)

Le village avec ses enseintes Boses sisseminées dans le gazons qui diffusent un jazz-ambiance léger très  ambiance

 

Santo domingo (5) Santo domingo (10)

Et on arrive à la superbe plage

Santo domingo (11) Santo domingo (17)

Nous uy sommes, nous avons retrouvé ces couleurs qui nous ont tant manqué

Santo domingo (12) Santo domingo (13) Santo domingo (15) Santo domingo (23) Santo domingo (16) Santo domingo (24)

Malgré la fatigue on part à pieds le long de la plage pour tenter de rejoindre le premier village et acheter un ou adaptateurs aux prises locales

Santo domingo (18) Santo domingo (19)

On arrive à un immense village « todo incluido » rempli de français agglutinés sur la plage avec une grosse musique des jeux organisés, petite déclinaison de l’enfer au paradis

Santo domingo (22)

 

Finalement on arrive à s’extirper du village à atteindre la route et trouver un taxi qui nous emmènera pour une somme conséquente  au village de pêcheurs « BayaHibe »

 

Santo domingo (25)Santo domingo (26)

Le village est sympathique même s’il reste très touristique avec son lot de harponneurs en tout genre.

On trouvera une superette qui nous alimentera tout le séjour, un restaurant « para almuerzar » pescados con arroz pour un prix modique.

Et la buseta (dont j’ai oublié le vrai nom local) qui nous permettra de circuler quasi gratuitement en minibus collectif 10-12 places qui s’arrête à la demande.

Finalement bardés de poches de courses nous rentrons à notre village tranquille en Buseta.

Le parc aquatique du village qui sera finalement la plus grosse déception du village :

Santo domingo (4)