J05 Tokyo visite3

 

Ce matin est encore difficile pour tout le monde mais l’objectif est motivant nous commençons par la SkyTree la tour la plus haute du monde qui culmine à 634m.

Quelques photos du métro toujours impecable

Les nombreux distributeurs que l’on trouve à tous les coins de rue et de métro

Après quelques retards , petit dejeuner pris au distributeur de boissons dans lequel on découvre qu’ils servent deux types de boissons : des froides et des chaudes. A 11h15 on prend un ascenseur qui nous monte à 250m (quasi la hauteur du troisième étage de la tour eiffel) en .. 15s.

 

    

Ca fait bizarre mais c’est très efficace. On fait le tour à 250m c’est assez sympa puis on prend les ticket pour grimper en haut (le plus possible plutôt) de la plus haute tout du monde. C’est encore bien organisé nous sommes frappés par la dévotion de tous les japonais à notre égard qui est bien plus culturelle que professionnelle.

 

Un petit coup d’ascenseur supplémentaire et on atteint les 445m

puis on marche sur un couloir en colimaçon pour atteindre le top 451,2m

La vue est impeccable mais quand on est haut, être encore plus haut ne change pas d’échelle juste d’angle.

Finalement on redescend et on passe quelques temps dans le supermarché en bas de la Skytree

On quitte la Skytree pour rejoindre à pied le musée Edo mais finalement vu le retard pris et la densité de nos journées on abandonne l’idée et partons directement manger.

 

C’est une belle promenade de 30mn pour atteindre notre restaurant

On parvient 30mn plus tard après avoir retiré quelques yens au restaurant spécialiste en Okonomiyaki : Asakusa Okonomiyaki Sometaro.

C’est une maison japonaise de plus de 100 ans qui nous accueille, il est donc indispensable d’enlever ses chaussures avant de rentrer. On s’installe assis sur des coussins autour d’une grande plancha carrée et on choisit notre mélange. Finalement l’hôtesse fait un peu tout elle mélange le contenu du bol le dispose sur la plancha et nous donne les consignes de cuisson. Après moultes sauces on obtient 4 grosses omelettes savoureuses au gout exotique. Et une spéciale en dessert cuite à partir de farine de riz et d’une pate sucrée au centre composée de confiture de haricot rouge

On reprend ensuite un enieme métro pour rejoindre le palai impérial (encore occupé), on arrive simplement aux grands jardins du palais impérial, jardins très beaux et diversifiés.

   

Après quelques errements on découvre finalement qu’il ne sera pas possible de visiter le palais alors on perd un peu de temps à déguster une super bonne glace puis on repart dans le jardin pour faire des photos

Malheureusement ces quelques contre-temps nous ferons arriver trop tard (16H50 fermeture 17h) pour le deuxième musée de la journée : le musée d’art moderne. Nous sommes un peu déçus et accélérons donc pour ne pas rater le dernier point de la journée le Yasukuni Shrine .

On arrive cette fois à temps et avons le temps de découvrir ce sanctuaire édifié pour rendre hommage à l’ensemble des morts militaires. C’est également un cerisier de ce temple qui sert de repaire pour décréter l’ouverture du festival des fleurs annuels.

C’est le départ et on décide de repasser manger à Shibuya puis faire un tour car les premières fois étaient purement commerciales. Comme Fabienne a les pieds en compote il faut en plus au préalable lui acheter une nouvelle paire de chaussures.

Nous finissons la journée dans un restaurant que l’on souhaitait de Ramen mais qui finalement n’était pas terrible presque 40€ cette fois et pas terrible.

Retour à l’appartement vers 10H cette fois à pieds malgré les protestations des enfants.