J07 Le trajet Tokyo-Kyoto et l’arrivée

J07 Le trajet Tokyo-Kyoto et l’arrivée

 

 

 

C’est un peu la panique, alors qu’on devait se lever tôt 7H30-8H00 aller chercher la voiture à l’aéroport pour 9H et revenir cherche la smala et les bagages, on se réveille à 9H avec l’appartement à rendre à …10H.

Donc on décide de changer tous les plans : on range toutes les affaires en valises et on part tous ensemble à l’aéroport chercher la voiture. C’est un peu la course mais ça passe, on se retrouve tous les 5 avec nos valises dans la métro pour rejoindre l’aéroport d’Haneda.

Ci-dessous l’organisation des files pour le métro à tokyo chaque couleur correspond à une destination différente donc il faut être assez attentif car les trains peuvent se succéder sur le même quais et vont à des endroits tout à fait différents

On arrive au guichet de l’aéroport vers 11H. De là tout est très bien organisé j’ai donné ma traduction de permis de conduire en japonais on nous transporte en navette à la sortie de l’aéroport pour récupérer la voiture.

L’organisation encore une fois est exemplaire, il y a des photos pour nous guider….

Finalement on récupère notre Corola assez spacieuse vers 11H30 et je la sors et j’attaque avec la conduite à gauche.

Finalement les souvenirs d’Angleterre reviennent et la conduite est facile, plus que le GPS qui parlant un mélange de japonais et d’anglais demande à être domestiqué.

On prend la direction de Kyoto mais un copilote n’est pas de trop.

Après une heure on s’arrête dans une station qui est finalement plus un mole alimentaire restauration bar terrasse orchestre qu’une simple station. Encore une découverte culinaire assez heureuse sans être géniale.

Petite frayeur l’autoroute est très chère 25 yen/km donc pour 468km à peu près 10 000 yens soit à peu près 75-80€.

Il reste 15000yens à fabienne ça devrait donc aller si on ne peut payer par carte.

Au premier péage le guichetier nous parle allégrement et on doit donner 1300Y mais là encore une inquiétude malgré qu’on lui ait montré les sous il continue à parler, parler et on ne comprend rien évidemment comme 80% des personnes qu’on rencontre il ne parle pas anglais. Finalement il se tait prend nos 1300Y et on peut passer.

La route se fait sans difficulté Fabienne prend même le volant 2H même si elle n’a pas le droit ça me permet de dormir un peu.

Le parc d’attraction de Kyoto

On arrive vers 19H grâce à une action combinée du GPS intégré et de Google MAP (IDEE GENIALE ET INDISPENSABLE D’ACHETER UNE CARTE SIM DONNEES MOBILES (4000Y 2Go) QUI NOUS AURA PERMIS D’AVOIR GOOGLE MAP TOUT LE SEJOUR)

La maison est vieille mais traditionnelle et on l’aime tout de suite. Exactement comme on le souhaitait on dort par terre les murs sont coulissants…

 

 

Par contre le système de parking reste curieux mais je finis par comprendre : Tout d’abord le prix :

le nombre de minute et le prix correspondant et enfin le tarif maximum sur la tranche horaire Tout ceci en deux couleurs en fonction d’un paramètre inconnu vacances ou plus probablement le week-end/semaine les japonais ayant peu voire pas de vacances.

Dans la photos ci-dessus c’est 400Yens (3€) pour 30mn avec un maximum de 2000Y sur 12H et un maximum de 500Y de 22h à 8H

Ensuite le fonctionnement on avance la voiture sur le dispositif qui après un peu de temps se relève et empêche la voiture de repartir.

 

En revenant à la voiture on choisit le numéro de la place, on paie et le bloqueur redescend.

Avec Fabienne on part au petit supermarché voisin et on ramène quelques victuailles pour les enfants.

On découvre alors une espèce bizarre de camembert

Dodo bien mérité au rythme des tramways qui passent à côté de la maison.